Organiste : Quentin Guérillot, titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll de la Cathédrale-Basilique de Saint-Denis (93).

 

 

Au Programme

Des œuvres pour orgue de Jean Sébastien Bach (1685-1750), Louis Marchand (1669-1732), Claude Balbastre (1724-1799) & des improvisations

 

Le détail des œuvres sera précisé ultérieurement

 

 

 

Entrée libre

Placement libre
Veuillez, s’il vous plaît, arriver 30 minutes avant le début du concert
afin de bénéficier du meilleur placement possible

 


 

Quentin Guerillot : Originaire de Mulhouse, il fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris auprès de grands maîtres tels que Michel Bouvard et Olivier Latry pour l’orgue, Olivier Baumont pour le clavecin, Thierry Escaich et Pierre Pincemaille pour l’écriture et l’improvisation, et obtient 7 premiers prix.

Elève de Vincent Warnier, il suit également de nombreuses classes de maîtres avec Louis Robillard, Bernhard Haas, Andreas Staier, Christophe Rousset et a travaillé le répertoire organistique italien avec le célèbre organiste et musicologue Andrea Macinanti.
En mai 2018, à seulement 25 ans, il devient sur concours organiste titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll de la Cathédrale-Basilique de Saint-Denis où il succède à son mentor Pierre Pincemaille.

Depuis, il est directeur artistique de la saison des concerts d’orgue de la Cathédrale et se produit régulièrement en soliste dans le cadre du festival de Saint-Denis, notamment avec Khrystyna Sarksyan et David Guerrier. Par ailleurs, il joue régulièrement sous la direction de chefs prestigieux tels que Matthias Pintscher, Marko Letonja, ou Jukka-Pekka Saraste à la Philharmonie de Paris ou encore au Théâtre antique d’Orange.

Diplômé de la classe de « maestro al cembalo » de Leonardo García Alarcón à la HEM de Genève, il est claveciniste chef de chant, encadrant les chanteurs de l’académie du festival d’Aix-en-Provence en juin 2022.
Concertiste reconnu en Europe, son premier CD «L’orgue chambriste, du salon à la salle de concert » au Label Initiale est salué unanimement par la critique spécialisée (Choc de Classica).