Organiste : Christian Mouyen

Haute-contre : Alexis Vassiliev

 

Ce concert était initialement programmé le 26 avril, en ouverture de la saison.

 

Au Programme : La Musique baroque au siècle des Lumières

Dans la première moitié du XVIIIe siècle, naît du génie de Dom Bedos le Grand Orgue de l’abbatiale Sainte-Croix. Cette période si particulière est aussi le témoin de l’apogée de voix immatérielles qui paraissent émaner d’un autre monde, d’une autre dimension, dont le mystère et la rareté captivent l’esprit : la voix des castrats.

C’est ce que Alexis Vassiliev, voix rare de contre-ténor contralto, et à l’orgue Christian Mouyen, fin connaisseur du Grand Orgue et de cette période éblouissante, vont illustrer par un programme de haut vol.


Jean-François Dandrieu
(1682/1738) : Offertoire en Ré majeur (solo d’orgue)
Georg Friedrich Haendel (1685/1759) : Air (extrait d’Aci et Galatea)
Giuseppe Torelli (1658/1709) : Saete Fulmini (extrait de la cantate Lumi Dolente Lumi)
Claudio Monteverdi (1567/1643) : Berceuse d’Arnalta (extrait du Couronnement de Poppée)
Georg Friedrich Haendel (1685/1759) : Se fiera belva ha cinto (extrait de Rodelinda)
Antonio Vivaldi (1668/1741) : Airs (extraits du Stabat Mater)
Georg Friedrich Haendel (1685/1759) : A dispetto d’un volto ingrato (extrait de Tamerlano)

François Couperin (1668/1733) : Offertoire sur les grands jeux
Jean-Sébastien Bach
(1685/1750) : Esurientes (extrait du Magnificat)
Anton Rubinstein (1829/1894) : Deux mélodies
Alexandre Dargomyjski (1813/1869) : Romance russe
Georg Friedrich Haendel (1685/1759) : Sento la gioia (extrait d’Amadigi)

 

La biographie des deux artistes vous est présentée après les tarifs et conditions d’entrée.

Des extraits musicaux sont présentés sur la fiche du concert du 26 avril, concert qui avait été annulé

 

Entrée payante
15€ tarif normal
10€ pour les adhérents, les chômeurs et les étudiants
Gratuit pour les moins de 12 ans

 

Paiement à l’entrée en espèce ou par chèque

Placement libre
Veuillez, s’il vous plaît, arriver 30 minutes avant le début du concert

 

__________________________________________________

Christian Mouyen

Après des études de piano et d’orgue Christian Mouyen remporte en 1983 et 1984 la médaille d’or et le Grand Prix de la ville de Bordeaux, tous deux à l’unanimité du jury.

Il donne des récitals en Espagne, dans la province de Castille dans le cadre du Festival International de la Tierra de Campos, Abarca, Frechilla, Ampudia, Paredes de Nava, à Murcie où il est nommé Titulaire honoraire du Grand Orgue Merklin de la cathédrale, puis Torrijos où il a participé à la restauration et à l’inauguration du Grand-Orgue de la collégiale, ainsi qu’à celle de l’orgue de la cathédrale de Guadix (Andalousie orientale), Paris, en l’église de la Madeleine, église Saint-Séverin, église Saint-Gervais, Rome, Basilique Saint-Jean-de-Latran, Genève, où il a donné un récital sur l’unique Clavecin-Piano-Forte encore jouable de nos jours du facteur Merlin, Hambourg en l’église Saint- Michel et Berlin où il a été sélectionné pour représenter la France au 1er Festival Européen des Jeunes Organistes.

Parallèlement à ces activités, il travaille à l’élaboration de musiques de films d’art tels que Non, ou la vaine gloire de commander, de Manoel de Oliveira, primé au Festival de Cannes en 1990, et Don Juan aux Enfers, de Gonzalo Suarez, primé Meilleur Film Européen 1991 au Festival de Viareggio en Italie (Prix Europa Cinéma).

Il vient d’enregistrer l’intégrale des Noëls de Daquin, saluée par la critique comme un événement discographique. Il a également réalisé le fameux CD Le Grand Baroque de Bolivie, élu en 2000 par la European Musical Critics Association siégeant à Stuttgart et Londres, l’un des dix meilleurs disques de l’année au monde.

Christian Mouyen a eu le privilège de jouer devant la Famille royale d’Espagne pour Noël 1999 dans le Couvent Royal de l’Incarnation à Madrid.

Il lui a été demandé de présenter au Prince des Asturies un virginal du XVIe siècle (petit clavecin alors en usage en Angleterre aux XVIe et XVIIe siècles) appartenant à la collection d’Alejandro Masso. Au cours de cette présentation Christian Mouyen interprétera des œuvres du répertoire européen de cette époque.

Il travaille également à la création mondiale de la Messe de Requiem de Philippe II d’Espagne (fils de Charles Quint) dont il a écrit le continuo, messe qu’il a jouée avec le Chœur Exaudi de La Havane, en 2005, devant la Famille royale d’Espagne au Palais de l’Escorial.

Il doit également inaugurer, en première mondiale, l’orgue portatif personnel de ce fameux roi d’Espagne qu’était Philippe II, au Palais Royal de Madrid.

Christian Mouyen est professeur au Conservatoire municipal de musique de Périgueux où il a créé la classe d’orgue en 1993. Il est titulaire du Grand Orgue de la cathédrale Saint- Front de Périgueux, et, il a été dès sa restauration en 1997 jusqu’en 2003, cotitulaire du Grand Orgue Dom Bedos de l’église SainteCroix- de Bordeaux.

Il est titulaire honoraire du Grand Orgue Merklin de la cathédrale de Murcie, du Grand Orgue de la cathédrale de Guadix, du Grand Orgue historique, récemment restauré de Torre de Juan Abad, dont il vient d’être fait fils adoptif de cette ville.

 

Alexis Vassiliev

Alexis Vassiliev, contre-ténor contralto français, est né en Russie du Nord dans un milieu musical. Il vit et travaille à Paris depuis 1991.

Dès son plus jeune âge, il étudie le piano, puis s’oriente vers le chant. Formé d’abord dans la tradition du XIXe siècle, il se dirige ensuite vers le style savant du XVIIIe et la musique baroque.

Après le conservatoire et l’Académie Gnessyn de Moscou, il vient en France, où il bénéficie de l’enseignement de Régine Crespin, puis de Viorica Cortez et de Gabriella Ravazzi. Il suit également des master class, particulièrement avec Paul Esswood.

Alexis Vassiliev a prolongé son parcours au-delà des limites du baroque, vers la musique contemporaine à laquelle il apporte les qualités magistrales de sa voix. C’est ce qui lui donne aujourd’hui une place originale.

Lauréat de plusieurs prix, il donne de nombreux concerts en France et à l’étranger. Il a obtenu en juin 2015 un Orphée d’or, Prix spécial de l’Académie du disque lyrique pour son CD « Tchaïkovsky’s Secret », 19 mélodies de Tchaïkovski accompagnées au piano.

En 2018, il chante le rôle-titre de l’opéra Muzio Scaevola, de Haendel, au Festival Haendel de Halle (Allemagne) à Prague et en Pologne.

Depuis 1991, Alexis Vassiliev se produit en France et dans le monde. Entre autres : Récitals à Moscou et autres villes de Russie, avec l’orchestre de chambre de Moscou, l’opéra de Moscou, l’orchestre de chambre de Paris. Récitals avec Huguette Dreyfus (clavecin) et Elisabeth Matiffa (viole), Philippe Foulon (viole, baryton), Christian Ott (orgue). Récitals en Afrique du Nord, aux Pays-Bas. Concerts en Pologne. Festivals de Quimper, Fécamp, Vascœuil, Champagne. Festivals de musique sacrée de Dax, Bordeaux, Bergerac (orchestre du Palais-Royal). Festivals d’Avignon, des Gorges du Tarn, du Château de Martigny, du Château de Monsoreau. Récitals au Luxembourg, à Paris, à l’Ateneo de Madrid, à Vaison-la-Romaine, Trélazé, en Normandie, à Aix-en-Provence, à la sala Baldini (Rome). Festivals d’Antibes, Calenzana, Bourges. Récitals à Graves, Biarritz. au Lincoln Center (USA), etc.

Alexis Vassiliev se produit régulièrement en récital de musique baroque, classique, romantique russe et contemporaine.

En 2017, Alexis Vassiliev a créé l’ensemble ArtisAnimA (direction Dominique Gauthier, flûtes), ensemble baroque avec lequel il explore et interprète des pièces rares du XVIIIe siècle.

Il a créé en tant que directeur artistique le festival d’art lyrique « Vibrations d’été en Pays foyen », dont la première édition a eu lieu en juillet-août 2017, avec des artistes internationaux.