Organiste : Anastasie Jeanne

Soprano : Morgane Collomb

 

 

Au Programme

Des œuvres pour orgue & pour voix et orgue de Louis Nicolas Clérambault (1676-1749), André Campra (1660-1744), Sébastien Le Camus (vers 1610-1677), Marc-Antoine Charpentier (1643-1704), Honoré D’Ambruys (vers 1660-vers 1702), Michel Lambert (1610-1696) & François Couperin (1668-1733)

 

Le détail des œuvres sera précisé ultérieurement

 

 

 

Entrée libre

Placement libre
Veuillez, s’il vous plaît, arriver 30 minutes avant le début du concert
afin de bénéficier du meilleur placement possible

 


 

Anastasie Jeanne : Elle pratique parallèlement l’orgue et le clavecin dès son plus jeune âge. Riche de sa soif d’authenticité, elle se plait à évoluer dans un répertoire éclectique.
Après avoir débuté l’orgue à l’âge de 7 ans avec François Clément au CRR de Clermont- Ferrand, elle poursuit son parcours à Moscou, sa ville natale, dans la classe de Alexei Chmitov où elle obtient un diplôme de fin d’études et est nommée lauréate du Concours International des Jeunes Organistes de Moscou. De retour en France, Anastasie intègre la classe de clavecin d’Elisabeth Joyé et obtient son DEM au
CRR de Paris.

En 2018 elle obtient sa licence de clavecin et basse-continue au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès d’Olivier Baumont, Blandine Rannou et Kenneth Weiss.
Elle poursuit également ses études d’orgue avec Paul Goussot au CRR de Rueil-Malmaison où elle obtient son Diplôme de perfectionnement en 2020.
Anastasie termine brillamment ses études au CNSMDP en juin 2022 en obtenant son diplôme de master.

Depuis toujours sensible à la grande diversité de facture instrumentale et aux sources musicales historiques, elle tend à recréer un univers fidèle aux répertoires qu’elle aborde. Ainsi, elle a pu se produire en tant que soliste et continuiste dans le cadre de projets variés à l’orgue comme au clavecin, tels que le festival « Bach en Combrailles », le festival d’orgue « La belle de Mai » à Fresnes, « les Jeudis Musicaux » à La Chapelle Royale de Versailles, dans la production de l’Opéra « Dienstag aus Licht » de Karlheinz Stockhausen avec l’ensemble Le Balcon à la Philharmonie de Paris ou encore avec l’ensemble Les Ambassadeurs.

Elle a également été invitée à plusieurs résidences artistiques, notamment à la Petrikirche de St- Petersbourg pour un récital soliste en avril 2019, au Château de Chambord en mars 2019 ou à l’abbaye de Royaumont en novembre 2021. Durant son parcours, elle a eu l’occasion de travailler avec de grands noms tels que Skip Sempé, Alexis Kossenko, Thierry Maeder, Bertrand Cuiller, Maud Gratton, Hervé Niquet, Sébastien Daucé.

 

Morgane Collomb : Née à Paris, elle se passionne pour la musique et plus particulièrement pour l’art vocal en intégrant à 11 ans la maîtrise de l’Académie Vocale de Paris (Dir. Iain Simcock).
Parallèlement à son apprentissage du piano, elle commence à travailler sa voix soliste dans la classe de Caroline Pelon dans le conservatoire du 7ème arrondissement de Paris avant d’être admise à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en 2014. Elle y effectue un Bachelor of Arts de chant lyrique dans la classe de Christian Immler et en sort diplômée en juin 2017.

Musicienne éclectique, Morgane alimente depuis son plus jeune âge des qualités de soliste mais également de chambriste qu’elle développe à travers des projets artistiques très variés. Elle crée et assure la codirection de l’Ensemble Cosmos (ensemble vocal de jeunes solistes spécialisé dans la musique baroque) avec lequel elle chante au Musée d’Orsay, à l’Abbaye de Royaumont, à la Cité de la voix de Vézelay, au Collège des Bernardins, au Festival Radio France Occitanie, au Festival de Vivoin et dont le premier album est sorti au printemps 2022. Elle collabore ou a collaboré régulièrement avec les ensembles Vox Luminis (Dir. Lionel Meunier) Tarentule, les Voix Animées, Essenti’elles et Diaphane.

Comme soliste, Morgane a eu l’occasion de chanter sur scène le rôle de Flora dans le Tour d’Ecrou de B. Britten sur la scène du Grand Théâtre de Bordeaux (en 2008 et 2016), ainsi que le rôle du Premier Enfant dans la Flûte enchantée de Mozart toujours dans la même maison (en 2010 et 2013) et également le rôle d’Yseut dans l’opéra Tristan de C. Belletante au Théâtre de l’Epée de Bois de la Cartoucherie de Vincennes (en 2014). Elle a également incarné une suivante de l’Infante dans Le Nain de Zemlinsky sur les scènes des Opéras de Lille, Rennes et Caen (en 2017 et 2019).
En oratorio on a pu l’entendre dans la Messe du Couronnement de Mozart avec le Sinfonietta de Lausanne (Dir. Alexander Mayer), ou plus récemment dans les parties soprano 2 du Te Deum de Charpentier et du Magnificat de Bach à la Cathédrale Américaine de Paris sous la direction de Zach Ullery ainsi qu’avec l’Ensemble Orchestral des Hauts de Seine dans le Dixit Dominus de Handel sous la direction de Laurent Brack.
Morgane forme également un duo de lieder et de mélodies avec la pianofortiste Laure Colladant avec laquelle elle se produit régulièrement en concert.
Morgane a bénéficié des masterclasses de A. Buet, L. Garcia Alarcon, M. Jackson, C.de Boever et M. Saint-Palais et est une lauréate de la Fondation Royaumont.